Share on email
Courriel
Share on linkedin
LinkedIn
Share on twitter
Twitter
Share on facebook
Facebook

BARS/RESTOS : À LA FOIS COMME AVANT 
ET PLUS JAMAIS PAREIL 

LA JOIE RETROUVÉE DES SORTIES

S’il y a un rêve qu’on a tous partagé pendant nos mois confinés, c’est le souvenir des soirées passées à notre table préférée ou le plaisir des lointains 5@7 improvisés. D’ailleurs pas plus loin que l’hiver dernier, manger au resto était l’activité LA plus attendue pour près de 1 Québécois sur 3.  

Puis notre souhait s’est réalisé, et on ne s’est pas fait prier! Ciao Uber Eats, bonjour les terrasses : pendant les vacances de la construction 2021, les dépenses des Québécois dans les restaurants ont augmenté de 19 % par rapport à l’an passé. 

POUR LES EXPLOITANTS, UN MÉTIER PLUS COMPLEXE QUE JAMAIS

Côté clients, on s’accommode vite : les codes QR ont remplacé les menus papiers, l’inscription de nos coordonnées à l’entrée est devenue passage obligé… nous voilà déjà bien rodés pour l’arrivée des passeports vaccinaux! 

Côté restaurateurs, aux mesures sanitaires s’ajoutent des fonctions désormais incontournables : gestion des différents canaux de ventes, préparation des commandes en livraison, communication sur les réseaux sociaux… Un véritable casse-tête, amplifié par le manque criant de main-d’œuvre. Pour les secteurs de la restauration et de l’hôtellerie, ce sont plus de 11 000 postes qui demeurent vacants au Québec. 

L’INNOVATION AU SERVICE DU RESTAURANT DE DEMAIN

Heureusement, des solutions innovantes viennent répondre à ces enjeux, en éliminant les tâches les plus chronophages. Mieux encore : bon nombre des acteurs qui insufflent le changement viennent d’ici, à l’image de UEAT, Chk Plz, ou RapidBar. Des entreprises qui prennent à cœur la mission de façonner la restauration de demain autour d’un modèle pérenne, éthique et respectueux des restaurateurs québécois. 

ÊTES-VOUS PRÊT POUR LE VIRAGE NUMÉRIQUE DES AÎNÉS? EUX LE SONT. 

Le confinement est venu modifier les habitudes de consommation de tous. Mais c’est du côté 
des générations plus âgées qu’une véritable révolution s’est opérée. Et ce, notamment en ce qui concerne l’usage des technologies.  

EXIT LE TRICOT, PLACE AUX MÉDIAS SOCIAUX

En 2020-21, les aînés ont définitivement laissé derrière eux les stéréotypes liés à l’âge d’or. Massivement connectés (91 % détenant une connexion internet), les 65 ans et plus accueillent désormais favorablement les technologies, perçues par 81 % comme favorisant les interactions sociales.  

DÉPOUSSIÉRER LA PERCEPTION DES AÎNÉS

Face à cette nouvelle réalité, les entreprises ne peuvent plus se permettre de laisser de côté les baby-boomers. D’autant plus qu’entre leur fort pouvoir d’achat et leur poids démographique, cette génération représente une part significative de la clientèle de nombreuses industries, à l’image de la santé bien sûr, mais aussi du luxe, de l’automobile, du tourisme et même de la mode.  

UN PUBLIC À CONSIDÉRER ET À REPRÉSENTER

La prise en compte de ce public doit se refléter dans les stratégies des marques. Du côté numérique, il s’agit par exemple de privilégier les interfaces inclusives, consultables à partir d’ordinateurs et de tablettes, qui demeurent les appareils de prédilection des aînés. Mais ça ne s’arrête pas là. Pour gagner le cœur de ces consommateurs, les marques doivent oser faire le pas vers une plus grande représentativité … et vite! En Amérique du Nord, seulement 8 % des générations plus âgées se sentent représentées au travers de la publicité! 

Pour en savoir plus sur Les Générations Seniors, consultez notre rapport sur le sujet ici

UN VENT DE DIVERSITÉ SOUFFLE SUR L’INDUSTRIE 

Black Lives Matter, #metoo, … Les mouvements citoyens dénonçant les injustices raciales et sociales se sont multipliés. Si bien que côté médias et marketing aussi, la question de l’inclusion et de la représentativité des minorités est devenue incontournable.  

Pour les marques, l’impulsion vient bel et bien des consommateurs : 64 % d’entre eux sont plus enclins à considérer un produit après avoir visionné un contenu publicitaire promouvant inclusion et diversité. 

LA BELLE PROVINCE PREND LE VIRAGE

Si sur le plan de la représentation des minorités dans l’espace médiatique le Québec a longtemps accusé un retard par rapport à ses voisins anglophones, les choses viennent à changer. Depuis le début de la pandémie, les annonces publicitaires de chez nous ont sans aucun doute pris des couleurs. 

Mais attention! Pour convaincre, la diversité ne doit pas se cantonner aux stratégies marketing, mais plutôt se refléter aussi concrètement au sein des actions des entreprises de l’industrie. D’ailleurs, dans un contexte où la rétention de la main-d’œuvre est de plus en plus problématique, les initiatives en ce sens constituent un atout clé : 47 % des jeunes Canadiens seraient plus fidèles à une organisation qui prend publiquement position en faveur de la diversité et de l’inclusion! 

LA BATAILLE POUR L’ÉCOUTE TÉLÉ  BAT SON PLEIN

Alors qu’une multitude de nouveaux appareils électroniques ont fait irruption dans nos foyers au cours de la dernière décennie, le téléviseur, quasi intemporel, trône toujours au milieu du salon. Mais derrière les apparences, la réalité est tout autre : la fonction du poste de télévision n’a plus grand-chose à voir avec celle des générations précédentes.  

PLUS MULTIFACETTES QUE JAMAIS

Si le téléviseur a réussi à garder une place de choix, c’est notamment grâce aux nouvelles fonctionnalités offertes par la télé connectée. Celle-ci s’impose rapidement : déjà, 1 Québécois sur 2 possède ce type d’appareil. Un taux de pénétration qui devrait même atteindre les 83 % au pays d’ici 2023! 

TÉLÉ CONNECTÉE: UNE ARÈNE COMPLEXE

Attention : dans la chaude lutte aux dollars publicitaires en télé connectée n’est pas acteur qui veut! YouTube, pourtant incontournable de la vidéo en ligne, peine ainsi à trouver sa place : il lui est notamment reproché de ne pas avoir de mesure compatible avec la mesure de télévision traditionnelle, ou encore de multiplier à outrance la fréquence de diffusion des messages. 

D’ailleurs, les plateformes de contournement aussi ont encore du pain sur la planche pour proposer un environnement publicitaire optimal : qualité de l’expérience de visionnement, portée-fréquence adéquate et utilisation appropriée des données des utilisateurs, voilà encore trois grands défis à relever! 

info-help-information-customer-service

Demande d'information

Dernières nouvelles

Nous utilisons des témoins pour vous fournir une expérience pertinente et optimiser notre site web. En visitant ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité.